Composter vous rend riches.

Retour À l'accueil.

Faites-vous partie de ceux d’entre-nous qui auraient besoin d’un peu plus d’encouragement avant de se lancer dans la grande aventure écologique qu’est le compostage municipal?

C’est vrai, il s’agit toujours d’un jeune projet au sein de la belle province et trop peu de gens font mention  de ses bienfaits. À moins d’oeuvrer sur une base quotidienne dans le domaine, le projet peut sembler mystérieux, voire caché.

Toutefois, si la promesse de sauver la planète n’était pas une justification assez concrète pour commencer à composter, attachez votre tuque, nous sommes sur le point de vous présenter comment vos restes de table sont en réalité plus payants qu’ils n’en ont l’air.

L’argent de votre communauté, c’est votre argent aussi.

Nous payons des taxes. Jusqu’ici, rien d’impressionnant. Mais ne vous faites pas d’illusions trop rapidement : chaque dollar que la ville économise sur ses besoins de base peut être attribué à un projet qui aura un impact plus sensationnel. Des jeux d’eau qui sauvent nos enfants de la canicule l’été aux salaires de nos fonctionnaires en passant par les festivals estivaux auxquels nous participons en famille; tous sont payés par notre communauté.

Maintenant, en tant que citoyens, n’est-ce pas plus intéressant de voir nos taxes contribuer à des projets publics stimulants qui rendent notre ville intéressante plutôt que strictement à ce à quoi nous sommes habitués? C’est là que votre compost intervient.

Parce que peu d’entre-nous le savent mais notre compost, une fois transformé en Gaz Naturel Renouvelable, peut carburer une étendue variée de nos services publiques ou être revendu à profit de plusieurs centaines de milliers de dollars en moyenne par année. Ceci représente du financement pour une grande quantité de projets dont nous profitons tous. Le plus impressionnant c’est que l’on peut générer cette croissance à partir de nos déchets, rien de moins!

Si on s’assoit ne serait-ce que deux petites secondes pour faire le calcul (et vous pouvez le faire en même temps que nous grâce à la calculatrice d’Energir) on se rend compte que sur une période de 5 ans seulement, nos “vidanges” pourraient payer à elles-seules un peu plus de 3,5 millions de dollars en projets.

C’est bien beau rêver mais restons avec cette image en tête : Faire le simple tri de nos déchets organiques ne contribue pas seulement à préserver notre environnement: il peut aussi contribuer à le rendre plus attrayant.

Ces articles ne périront jamais.