Composter à Montréal.

Retour À l'accueil.

L’une des erreurs les plus nocives en communication est celle de tenir pour acquis le fait que son interlocuteur emploie que le même langage que soi. Lorsque commise, cette erreur peut s’attaquer aux fondations d’une idée et aussi ingénieuse soit-elle, l’attaque sera plus destructrice que celle de termites sur un meuble de bois franc. Malgré tout le potentiel que peut posséder le noyau d’un projet, si l’on ne prend pas le temps d’établir une base commune, on augmente malheureusement ses probabilités d’échec.

Bien que le compostage se soit fait chemin dans plusieurs milliers de foyers québécois, nombreux sont ceux pour qui l’idée ne semble concerner que quelques hurluberlus. C’est pourquoi prendre le temps, en quelques mots, de vous outiller quant au fait de composter sur l’Île de Montréal, nous tient à cœur. On ne vous prend pas par la main, on s’assure d’être sur la même longueur d’ondes.

Croyez-nous, on en sera tous plus gagnants qu’un participant du Banquier.

« Composter, où ça? »

Depuis déjà plus de dix ans, le compostage est bel et bien implanté sur l’Île de Montréal. Ce sont effectivement plusieurs dizaines de milliers de logements qui ont accès à un système de récupération des matières résiduelles. Oui, oui : plusieurs dizaines de milliers de montréalais qui changent le monde avec des déchets! Rien de moins.

« Mais où? », vous questionnez vous! Bien que le système ne soit pas parfait, les arrondissements où le système est implanté sont de plus en plus nombreux (Plateau Mont-Royal, Sud-Ouest, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Outremont, Rivière-des-Prairies-Pointe-Aux-Trembles, Rosemont-Petite-Patrie, Verdun, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Lachine, l’Île-Bizard-Sainte-Geneviève, Pierrefonds-Roxboro, Saint-Laurent). Quant aux autres arrondissements (Ahuntsic-Cartiervillle, Anjou, Côte-Des-Neiges-Notre-Dame-De-Grâce, LaSalle, Montréal-Nord, Saint-Léonard, Ville-Marie), l’implantation est en cours.

Malheureusement, le service n’est offert qu’aux immeubles de 8 logements ou moins. On vous entend déjà huer… Sachez que la ville tente de remédier à la situation. Si la demande se fait entendre de manière pressante (ne serait-ce que par l’envoi d’un petit courriel!), elle ne pourra que redoubler d’efforts.

Sachez aussi que Bac-À-Bac ne vous oublie pas! Sans faire appel au système, il existe d’autres alternatives pour composter. Vous retrouverez toutes les astuces actuelles dans un prochain article.

« Composter, c’est long! »

On vous comprend. Avec le boulot, les enfants, les études, le logement, les finances, le boulot encore, un peu de temps pour soi (parce qu’une santé mentale, ça s’entretient!) et tout le bataclan, ça fait beaucoup.

Miracle! Les habitants des arrondissements mentionnés ci-haut ont la possibilité de faire appel à un système qui simplifie le compostage et au final, vous simplifiera littéralement la vie! En effet, en faisant appel à votre arrondissement, vous pourrez composter en ne changeant qu’une toute petite habitude. On vous remettra un « bac de comptoir », dans lequel vous pourrez jeter vos matière résiduelles et un « bac brun », dans lequel vous déposerez le tout à toutes les semaines sur votre trottoir. La ville se chargera de venir récupérer vos déchets de manière hebdomadaire. Votre unique responsabilité : trier vos déchets allant au composte du reste. Aussi simple que cela, pas plus compliqué que de recycler, finalement!

« Composter, c’est compliqué! »

Au départ, on vous le donne, démêler ce qui va au composte, ça peut sembler aussi compliqué que de comprendre la physique quantique. Par contre, Bac-À-Bac a déjà démêlé le tout pour vous. Sachez d’ailleurs que la ville le démêle pour vous aussi selon l’arrondissement où vous résidez. En un clic, vous pouvez trouver un récapitulatif des matières acceptées et refusées ainsi qu’une foule d’autres astuces pour vous faciliter la vie. La quantité de matière acceptée est, soit dit en passant, absolument surprenante!

« Composter, c’est assez facile finalement! »

Non seulement, c’est facile, mais les changements engendrés font de vous de véritables superhéros modernes. En vous impliquant ainsi, vous remarquerez l’influence positive que vous aurez sur vos proches. Ne serait-ce que par l’intérêt qu’ils porteront à cette nouvelle pratique, vous ferez peut-être de nouveaux adeptes, qui sait ?

En parlant le même langage et en prenant des mesures de manière individuelle et collective, on bâtit des ponts entre le changement et la réussite.

Et alors, cette offre est-elle acceptée ou refusée?

Ces articles ne périront jamais.