L’ABC du compost.

Retour À l'accueil.

Votre bac peut en prendre plus que vous ne le croyez.

Quoi mettre ou ne pas mettre dans votre bac, là est la question. La viande, les feuilles mortes, les essuie-touts ? Démystifions ensemble cette épineuse question qui est source de plusieurs débats entre adeptes du compost.  

Rappelons tout d’abord que la matière résiduelle compostable collectée par votre municipalité prend le chemin du centre de biométhanisation qui, grâce à une technologie très évoluée va digérer les rebus en un temps record. Ce processus accéléré permet le compostage d’un plus grand éventail de matière que le peut le compost domestique.

Une méthode simple s’offre à vous pour déterminer ce qui va ou non dans votre Organibac. Si vous pouvez répondre par l’affirmative aux trois questions suivantes n’hésitez pas un seul instant à déposer les résidus concernés : ils sont compostables.

Question numéro 1 : Est-ce que ça se mange ?

Si c’est comestible, c’est compostable. Vous pouvez donc mettre dans le bac TOUS vos restes de table. Et oui : viandes, œufs, crustacés, tous types de condiments, toutes graisses animales et végétales et même les liquides. La liste est longue mais il suffit de retenir que toutes formes de nourriture comestible sont acceptées dans l’Organibac.

Question numéro 2 : Est-ce du papier ou du carton souillé par des aliments ou ayant servi à emballer de la nourriture ?

La soirée d’hier fût un succès mais le temps est venu de tout ramasser. Rappelez-vous que les boîtes de pizza usagés, les essuie-touts imbibés et même les sacs de maïs soufflé peuvent tous finir glorieusement leur vie dans votre bac. En fait, littéralement tous les emballages de papier ou de carton maculés de nourriture peuvent prendre le chemin de l’usine de biométhanisation.

Question numéro 3 : Est-ce un résidus de jardinage ?

Vous serez peut-être étonné d’apprendre que les résidus de jardinage tels le gazon, les fleurs, les mauvaises herbes, l’herbe à poux, pissenlits etc. peuvent tous servir à enrichir le contenu de votre Organibac. Prenez toutefois note que les feuilles mortes et les branches ne vont pas dans votre bac brun: ils sont récupérés lors d’une collecte leur étant spécifiquement réservée.

Certains autres rebus inclassables peuvent également être inclus dans votre bac brun. Tenez-vous bien, les couches de bébé, la nourriture et biscuits pour animaux, les excréments d’animaux domestiques ainsi que la litière en papier ou sciure de bois sont tous bienvenus dans le bac brun. Cependant rappelez vous qu’en toutes circonstances les sacs biodégradables et même ceux qui se disent fièrement compostables ne vont pas dans votre bac.

Vous voilà maintenant fin prêt. En mettant les bons rebus au bon endroit, vous réduisez de manière astronomique le volume de déchets ultimes se retrouvant dans les sites d’enfouissement et les océans. Avouez que l’avenir de vos rebuts est plus glorieux que vous ne le croyiez!

Ces articles ne périront jamais.